Le Team
  Lotus Elise
  Essais
  Events
  Reportages
  Circuits
  Videos
  Forum
  Contact
  Liens
 
Home > Essais > Volvo S60 D5
 
 Le test
 Les photos

Volvo S60 D5


Modèle Volvo S60
Motorisation

D5 2.4L 5 cyl. 163cv ( couple de 340Nm à 1750rpm)

Options Jantes 17” à bâtons
châssis sport
intérieur bi ton
...
Modifs - Kit Ms design avant et arrière
- Double sortie d'échappement
- Baguettes couleur carrosserie
- Kenwood KVT920dvd (CD/DVD/TV)
+ GPS VDO Dayton
- Kit hp Rockford
- Modif cartographie (by Volvo Sport) :
de 163cv à 197cv et de 340Nm à 410 Nm
 
Date Du 7 au 17 Juillet 2004
Durée +-3000 Km – Descente de Belgique dans le sud de la France (St Tropez, Monaco) (conducteur)


Le grand jour

Cette année 2004, mes vacances ont été décidées en dernière minute. Pas de réservation, pas de préparation, je devais juste parcourir toute la France du Nord au Sud si je voulais rejoindre ma copine à Vidauban, un petit village à 25km de St Tropez. Je n'ai jamais parcouru autant de Km en un jour et je dois vous avouer qu'un GPS me serait d'une grande utilité. Après de longues discutions, j'ai eu la chance d'avoir à prêter pour ces 10 jours la S60 de mon père... pour des raisons plus ou moins valable comme le GPS (ça c'est valable ;)), l'air conditionné (ça c'est valable surtout pour moi), le carburant diesel ou encore des arguments « douteux » en ma faveur mais tellement vrai comme le confort pour une si longue distance.

Ca fait plaisir de voir une aussi grande confiance de la part de ses parents car même si je le mérite ;) je n'y croyais pas du tout. J'ai été tout de suite ravi, plus que ça, euphorique, car je mourrais d'envie de vraiment tester cette voiture. Ma seule déception était la motorisation diesel. J'aurais préféré une même puissance en essence, mais voyons le bon coté des choses, au moins, ça coûtera beaucoup moins à la pompe. Ha, les diesels, vous savez ces diesels de cylindrée importante avec peu de chevaux, où le turbo ne s'enclenche qu'à 2500t/m, qui fument tout noir dès que l'on met un peu la patate et qui font un bruit de camionnette. C'est en effet ma vision pessimiste des diesels et je préfère amplement un moteur essence spittant.

3…,2…,1… partez !

Malgré l'entrée du coffre moyenne dû à la ligne de la voiture, il dispose d'une grande capacité pour ce type de berline. Une fois la voiture chargée, me voila parti. Je roule dès le début peinard, sur la défensive et prend progressivement la voiture en main.

Tout est facile à utiliser, robuste, confortable et sport. Les sièges tendance baquets, en plus d'un design irréprochable, sont confortables et maintiennent parfaitement le corps. Le pommeau de vitesse est court et sec, et les cadrans du tableau de bord sont clairs et précis…cela m'a d'ailleurs assez surpris de voir les aiguilles bouger par mouvements secs. Je roule, je roule, le GPS me guide et je ne me tracasse pas pour la prochaine intersection, j'ai donc tout le temps de prendre du plaisir à conduire (c'est le cas de le dire, pour 12h de trajet ;)). J'avais quand même imprimé un itinéraire au cas où ;) car vous savez, partir à 12h de trajet de chez vous tout seul pour la première fois, ça fait un peu stresser quand même. Roulant toujours calme, je ne peux m'empêcher de remarquer que la voiture vire bien à plat, que la direction est très précise et que le roulis est inexistant. Tout ce passe bien, j'écoute la radio, jusqu'à ce que je perde la fréquence, j'enchaîne sur les CD's. Sur l'autoroute, c'est dégagé, il ne fait pas trop mauvais, ce qui impressionne aussi c'est l'insonorisation de la voiture, si je coupe la radio, on entend juste un très faible bruit, juste suffisant pour savoir si le moteur fonctionne ;).

Quel couple…

J'essaie de respecter les limitations de vitesse, 130km/h en France, mais je me retrouve vite à 140 voir 150km/h sans m'en rendre compte, je lève le pied. Durant le trajet, je me retrouve ralenti sur la bande de gauche derrière un camion roulant à 95km/h doublant un autre qui roule a 94km/h. Vous voyez le genre, c'est au moins arrivé une fois à tout le monde ce genre de trucs, pour ma part, de nombreuses fois, mais celle-ci était assez exceptionnelle. 5 minutes plus tard, le premier camion fni enfin à dépasser l'autre, et à ce moment là, une voiture arrive assez vite sur moi. Moi sur la bande de gauche à 90km/h en 5 ème, j'accélère le plus vite possible pour ne pas trop le gêner. Dès ce moment, je me retrouve collé dans le siège, pourtant bas dans les tours en 5ème vitesse, la voiture pousse, pousse très fort et de façon tout à fait linéaire, je pense que c'est ça qui m'a le plus impressionné. J'avais déjà essayé le 2.5l TDI de chez Audi mais ça n'a absolument rien à voir. Le moteur de l'Audi prend sa puissance qu'à un certain régime quand le turbo se met en route, ici, c'est du pur sang sur le starting block.

Regardez-moi !

Après quelques centaines de Km, un petit arrêt s'impose. J'en profite pour faire le plein. C'est incroyable le charisme que possède cette voiture ! Est-ce parce que les français ne connaissent pas beaucoup Volvo par rapport aux Citroën, Peugeot et Renault ? Quoi qu'il en soit, je sors de la voiture, laisse la porte conducteur à moitié ouverte, fait le tour pour ouvrir la trappe du réservoir que déjà, un type d'environ 35-40 ans commence à loucher sur la voiture. Il regarde l'arrière d'abord, tourne et regarde l'avant, la parcourt et regarde l'intérieur pendant un bon moment. On me croirait devant une Ferrari ;). Il est vrai que la voiture intrigue, le kit Ms Design est léger, et quand le tout est peint couleur carrosserie (baguettes de porte comprises), ça fait un modèle sport d'origine.

Ça va vite, très vite…

Me voila reparti. Un peu plus tard, la route est vraiment dégagée, bien droite, longue, je suis à 130km/h mais je vais pousser un peu. J'appuie sur l'accélérateur, le temps de réponse est immédiat, c'est parti, l'aiguille grimpe d'une façon linéaire jusque 210. Wha ! Les 20 Km/h supplémentaires (pour arriver à 230) sont, quand à eux, plus lent à atteindre ;), une fois que l'aiguille franchi la barre des 230, je relâche la pédale. Je vous assure que l'on a un sentiment de sécurité énorme. Sans voir le compteur, c'est impossible de savoir à quelle vitesse on roule. En faisant attention, sur route dégagée, on se retrouve sans le vouloir à 150, 160km/h.

Les stations de péage

Il n'y a rien de plus chiant que ce système de péage. Parfois, vous payez pour un long moment d'autoroute, d'accord, mais aller mettre des 1€ dans un panier qui rend même pas la monnaie !!!. C'est de la bêtise humaine. Enfin soit, après une file plus ou moins longue, le meilleur moment est lors de l'accélération. Comme sur une ligne de départ, je suis collé au siège jusqu'à 130km/h. - sourire -.

Un compagnon de route

Je suis dans mes derniers Km, je devrais dire, dans mes dernières centaines de Km  J il ne m'en reste plus que 300. Qu'est ce que je vois !?, une Audi RS4 chargée comme un vieux break de famille avec les enfants derrière. De toute façon, si on faisait la course, il n'aurait fait q'une bouchée de moi… quoi qu'il en soit, on a roulé ensemble pendant plus de 100 Km à une moyenne de 160km/h.

Sur place… St. Tropez, Monaco…

Sur place, j'ai effectué plusieurs déplacements (env. 500km). Les principales destinations ont été St. Tropez et Monaco. Je ne vous dis pas les voitures que j'ai pu voir, quand les Porsche Cayenne deviennent aussi courantes que les Golf, on peut alors apercevoir, à du 2km/h, frime oblige, Honda S2000, Lotus Elise, Ferrari 360 Modena, BMW Z8, Bentley Arnage T, Lamborghini Diablo…

Le retour de Monaco a été amusant. Nous sommes reparti après la tombée de la nuit, GPS activé, nous voilà dans les petites rues en côtes. Une vraie étape de spéciale version Luxe. « Dans 100 mètres, tournez à droite », à peine la phrase dite, « dans 50 mètres, tournez à gauche » et ça continue, dans les routes sinueuses et imbriquées les unes dans les autres. Ça s'enchaîne ; « dans 150 mètres serrez à gauche »… plus le rythme accélère, plus le GPS ne sait où donner de la tête… « Si possible, faites demi-tour » Ha, la je crois que j'ai raté une route. C'est reparti, gauche droite gauche, quand ce n'est pas un changement de direction, c'est la route qui est sinueuse. Un vrai moment de plaisir…

Retour en Belgique

Le retour était beaucoup plus agréable car j'étais avec ma copine pour les ¾ du chemin. Je ne vous raconte plus tout ce trajet, je vous dis juste que j'ai encore bien profité de cette superbe berline aux lignes sportives. Un dernier plein de carburant avant la dernière ligne droite vers la Belgique, cette fois ci, je me fais accoster par plusieurs jeunes en AX qui me pose un tas de questions, la motorisation, les options… je peux vous dire qu'ils bavaient tous devant, j'aurais eu assez d'eau pour la laver entièrement :). Voila, on arrive à la fin, je suppose qu'une question vous parcours l'esprit depuis un bon moment, mais combien ça consomme?!. Sur mes 3000 Km (1250Km aller, 1250Km retour, 500Km sur place) et en roulant comme…hum, en roulant, j'ai une consommation moyenne de 5.7l /100Km. Tout simplement incroyable. 197cv, un poids non négligeable et un chauffeur au pied lourd, 5.7l ! Whaa, je vais bientôt me refaire des vacances :).

Je tiens à remercier tout particulièrement mon père, qui a une grande confiance en moi, pour m'avoir prêté sa voiture. Je vous ai raconté tout cela mais je tiens a préciser que je n'ai pas fait le « chauffard », j'ai conduis, certes de temps à autre au delà de la limite autorisée par la loi, mais en temps que personne responsable. Je veux dire par là que je n'ai jamais pris de risque inconsidéré, j'ai fait attention à la voiture, pas d'accélérations vives à froid…etc., etc.…

C'est pour moi une expérience et un souvenir inoubliable.

Laurent


Cliquez sur les photos pour les agrandir...
 
 
Voici la carte avec le trajet effectué.
 
La S60 sur une aire de stationnement en France.
 
Quel avant impressionant !
 
Une très belle photo
 
La fameuse Audi RS4
 
Un petit aperçu de ce que l'on trouve à St. Tropez
 
Une aire de repos sur le chemin du retour
 
L'avant est vraiment imposant et agressif !!!